Subscribe For Free Updates!

We'll not spam mate! We promise.

jeudi 15 décembre 2016

Dix mesures immédiates pour prévenir la maladie d’Alzheimer et la démence

La démence est un terme utilisé pour décrire une vaste catégorie de troubles du cerveau provoquant une perte progressive de la mémoire, et / ou des difficultés de la pensée, de la langue, de la résolution de problèmes, ainsi que des changements de comportement. Généralement, la maladie d’Alzheimer est la cause de démence dans 60% à 70% des cas. D’autres causes incluent la maladie de Parkinson, les problèmes de la glande thyroïde, le traumatisme crânien, la dépression, les changements vasculaires, l’utilisation régulière de médicaments, et la carence en vitamine.
Si la cause n’est pas traitable, la démence peut être une maladie progressive, ce qui signifie que les symptômes vont progressivement empirer. Toutefois, certaines causes sont traitables ce qui rend la démence réversible notamment si elle est causée par les problèmes de la glande thyroïde, les médicaments, la dépression ou les carences en vitamines.
Si vous remarquez un symptôme de la démence, il est très important de consulter immédiatement votre médecin afin de déterminer et de traiter la cause racine.
LES FACTEURS DE RISQUE !
Les facteurs de risques sont souvent liés à l’environnement, des conditions physiologiques et au mode de vie. Certains de ces facteurs de risque sont modifiables, alors que d’autres ne le sont pas. Dans cet article, nous allons vous présenter 10 stratégies simples qui vous aideront à reconnaitre les facteurs modifiables. Vous pouvez trouver cela difficile à croire, mais vous pouvez réduire considérablement le risque de démence en suivant ces conseils.
1. MINIMISER L’UTILISATION DE MÉDICAMENTS ANTICHOLINERGIQUES
Ces médicaments inhibent l’influx nerveux parasympathique. Le système nerveux parasympathique est une des deux parties principales du système nerveux automatique. Sa fonction est de gérer les activités qui se produisent lors du repos du corps. Les nerfs de ce système sont responsables du mouvement involontaire des muscles des poumons, du tractus urinaire, du tractus gastro-intestinal, ainsi que d’autres parties du corps.
La majorité des médicaments prescrits pour aider au bon sommeil, les médicaments contre les allergies, les antidépresseurs et les médicaments cardiaques ont une puissante activité anti cholinergique. Selon une étude récente, l’utilisation régulière de médicaments anti cholinergiques augmente significativement le risque de démence. Pour cette raison, de nombreux professionnels de la santé à travers le monde tentent d’éduquer leurs patients sur les dangers de ces médicaments et comment limiter leur utilisation. Si vous utilisez actuellement des anti-cholinergiques, nous vous recommandons de consulter votre médecin pour savoir comment réduire leur consommation ou les changer carrément.
2. PRENDRE LA VITAMINE D
Beaucoup d’études précliniques animales et humaines ont mis l’accent sur l’existence d’un lien entre les faibles niveaux de vitamine D et les symptômes qui peuvent conduire à la démence. En plus de l’exposition au soleil, les chercheurs recommandent de prendre des suppléments de vitamine D comme une meilleure mesure préventive contre les changements corporels pouvant causer la démence et la maladie d’Alzheimer.
3. PRENEZ HUILE DE POISSON
L’acide docosahexaénoïque (DHA) est l’une des principales matières grasses dans l’huile de poisson. Certaines études récentes ont montré une corrélation directe entre les faibles niveaux de DHA et la déficience cognitive accrue. Par conséquent, de nombreux experts recommandent l’utilisation de l’huile de poisson comme un moyen efficace pour empêcher la progression des symptômes de démence. Il est également bon de prendre l’huile de poisson avant même que vous présentez des signes de démence. Pourtant, il serait toujours important de consulter votre médecin avant de prendre l’huile de poisson car la supplémentation incorrecte peut entraîner des conséquences indésirables.
4. PRENEZ LA VITAMINE AB COMPLEXE
Les Vitamines B12, B6 et l’acide folique aident à réduire les niveaux d’une molécule appelée homocystéine (HC). Un niveau élevé de HC augmente considérablement le risque d’accident vasculaire cérébral, de maladie cardiaque ou d’autres problèmes vasculaires conduisant à un déclin cognitif lié à l’âge. La meilleure façon de réduire les HC est de prendre un complexe B qui contient 500mcg de B12.
5. L’ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE
L’activité physique régulière est une grande mesure préventive pour presque toutes les maladies. En règle générale, vous devriez viser au moins trente minutes d’activité modérée comme la marche ou le vélo tous les jours.
6. FAITES TRAVAILLER VOTRE CERVEAU ET ESSAYER TOUJOURS QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU :
Une étude récente a montré que les symptômes de démence se produisent 5 ans plus tard chez les personnes bilingues par rapport aux personnes âgées qui ne parlent qu’une seule langue. Une autre étude a trouvé que faire des mots croisés, ou toutes autres activités intellectuelles retardent le déclin de la mémoire par près de 2,5 ans.
7. RÉDUIRE LA CONSOMMATION DE L’ALCOOL ET CESSER DE FUMER
Le tabagisme et la forte consommation d’alcool sont deux facteurs qui peuvent conduire au développement de nombreuses maladies. Des preuves scientifiques récentes ont montré que les fumeurs courent un risque 45% plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer par rapport aux non-fumeurs ou d’anciens fumeurs. Quant à l’alcool, il est intéressant de noter que les personnes qui boivent des quantités modérées (un verre par jour) courent un risque plus faible de développer une démence. D’autre part, ceux qui ne consomment pas d’alcool sont à risque légèrement plus élevé que les buveurs modérés, tandis que les personnes qui consomment trop d’alcool sont plus à risque de développer une démence.
8. PROTÉGER VOTRE TÊTE CONTRE LES TRAUMATISMES
Les traumatismes crâniens augmentent considérablement le risque de la maladie d’Alzheimer. Pour cette raison, assurez-vous de porter un casque homologué lors d’activités sportives telles que le vélo, la planche à roulettes, patin à roues alignées, le patinage et le ski.
9. RESTEZ CONNECTÉ SOCIALEMENT ET INTERAGISSEZ AVEC LES AUTRES RÉGULIÈREMENT
Une interaction régulière avec les autres personnes protège contre les effets négatifs de la solitude et l’isolement. Vous devez combiner cela avec l’activité physique pour bénéficier de tous les avantages supplémentaires de cette expérience.
10. ESSAYER DE MAINTENIR LA PRESSION ARTERIELLE, LE CHOLESTÉROL, LA GLYCÉMIE ET LE POIDS DANS LA LIMITE DU NORMAL :
Les déséquilibres de ces paramètres peuvent vous exposer non seulement au risque de démence, mais également aux accidents vasculaire cérébral et au risque de maladie cardiaque.
Astuce supplémentaire : Une alimentation saine riche en poissons, légumes à feuilles vertes, noix, graines sera toujours également utile pour la prévention de démence.


Please Give Us Your 1 Minute In Sharing This Post!
SOCIALIZE IT →
FOLLOW US →
SHARE IT →
Powered By: BloggerYard.Com

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire